Mano De Caevel

 Cheminement

Je suis allée à l'école des Beaux-Arts de Douai dans le nord de la France en Arts Plastiques de 1984 à 1987. J'ai pu exercer le métier de styliste en rubanerie pour des industriels suisses grâce à l'obtention d'un BTS en 1991 de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Lille, Roubaix, Tourcoing avec une autre spécialisation, celle de la création de tapis. Je bénéficie d'une approche de la couleur riche. C'est aussi grâce à la rencontre de Marie Rochut, coloriste à Paris. Je suis passée par une autre passionnante expérience qui est celle d'une formation de décoratrice intérieure pendant six mois et de peintre en bâtiment durant une année  à la Fédération Compagnonnique de Lyon avec l'obtention du certificat en 2001. Ces différentes formations m'amènent, à la création de stands pour des Salons professionnels en Allemagne, à la création de décors pour le théâtre, à transmettre les rudiments du métier de peintre en bâtiment à des élèves en enseignement adapté pendant douze ans, à intervenir comme artiste dans des institutions privées et publiques comme des écoles, à restaurer une peinture  murale à la chaux du début du XIXe siècle dans un ancien couvent et à proposer l'application de badigeons à la chaux fait maison tout en continuant l'exploration de ma propre recherche artistique.

     COMBINAISONS

L'INFLUENCE DU BÂTIMENT

SÉRIE SUR PAPIER, SUR BOIS, SOUS ALTUGLAS ET ASSEMBLAGES

Les matériaux sur les chantiers et le large spectre des aspects décatis sur des pans de murs de sites en cours de démolition et de rénovation m'inspirent toujours autant même si je n'explore plus actuellement ce champ. Les supports, à l'époque,  passent du papier au bois pour pouvoir fixer des matières premières lourdes toutes récupérées pour une série intitulée " Reliefs ".

Périodes de 2000 à 2008. Ci-dessus, " Bois-brûlé " sur bois, 50/50 cm. Relief exposé à la Galerie du Larith à Chambéry, France en 2000.


LE RETOUR DU FIL

SÉRIE SUR PAPIER ET SUR CADRES DE SÉRIGRAPHIE

Une série méditative par les longs nouages de fils sur cadre de sérigraphie ou sur papier. Une série où j'ai besoin d'extraire les traits distinctifs des objets abandonnés par notre société de surconsommation pour moi les revaloriser. C'est en rapport au monde du textile industriel mort en France à la fin des années 90. Peut-être est-ce la nécessité de me les réapproprier pour rendre vie à ces univers qui - en tant qu'ancienne styliste - me touche énormément. Explorer le vide pour donner corps au plein, chercher la substance essentielle de l'informe sont des quêtes continues dans ma recherche. Je "dessine" directement avec des matériaux espérant révéler leur vacuité initiale. Je transforme en pièce unique, au fur et à mesure de mes interventions, ces supports et ces débris. Grâce à leur texture, leur forme, leur trait, j'impose une refonte à ces éléments ignorés, banalisés et rejetés de notre société. C'est aussi un hommage au monde industriel textile français et à tous ses ouvrières et ses ouvriers oubliés.

Période de 2011 à 2017. Ci-dessus, détail sur cadre de sérigraphie, 172x183 cm, acrylique et fils. Toile exposée à la Galerie Elsa Lorente à Vienne, France en 2010.

LES TENDANCES TEXTILES

OU L'INFLUENCE DE LA COULEUR


Plusieurs séries sont réalisées sous l'influence des Tendances Textiles pour rendre hommage aux designers. Ces créateurs invisibles qui contribuent au bien-être dans notre quotidien en créant des objets utiles que l'on retrouve lamentablement, parfois, sur le sol dans nos rues ou sur les plages comme les bâtons ou les petites cuillères à glace.

Elles comprennent des collages d'images de magasines, des gaufrages réalisés à l'atelier " La Bête à Cornes " avec le lithographe Jean-Claude Berlioz aux Roches-de-Condrieu en Isère, une série des découpages à la Matisse directement dans la feuille peinte en couleur dans une gamme déterminée avec le collage d'objets hétéroclites et de plusieurs collections de bijoux essentiellement des colliers et des bracelets. En 1992, la commande de la recherche de  vingt quatre couleurs à partir de minuscules échantillons pour le catalogue des Tendances 1994 pour le Comité de la Couleur à Paris.

Périodes de 1987 à 2013. Ci-dessus, détail de deux pages de tendances textiles sur le thème de la ferronnerie d'art pour créer une collection de tapis haut de gamme pour des jardins d'hiver.



EXPOSITIONS

                                                        Expositions individuelles et collectives

Expositions collectives


  • 2011 - " Exposition conjointe " avec Julia Fabry, Galerie Elsa Lorente , Vienne, France.

  • 2007 à 2004 - " Déchirage, Collage, Décollage " avec MN.Gonthier, B.Vincent, H.Mouvant et Jacques Villeglé, Château de Vogüé, France.
  • " Improvisations Picturales ", Cloître Roman St-André-le-Bas, Vienne, France.

  • 2002 à 2000 - " Reliefs " - Galerie du Larith, Chambéry, France.
  • " Ordre et Désordre " deuxième édition des rencontres artistiques du Lycée Ella Fitzgerald, Saint- Romain-en-Gal, France.
  • Exposition, au Carré Davidson, Tours, France.
  • " Exposition collective ", Galerie Artloin, Lyon, France.


                Expositions individuelles

                                                                              

2017 - Exposition à La Chapelle des Pénitents Blancs,   La Bollène-Vésubie, France.                                                             2015 - Exposition Galerie Lety, Vienne, France.

2014 - " Palissades et flaconnages" Le Boog , Bar/Rhumerie, Rue des Carmes, Vienne, France.

2008 et 2004 - "Collages et gaufrages" La Réclusière, restaurant gastronomique, Condrieu, France.

2003 - Galerie des Sept Collines, Vienne, France. Avec le parrainage de Claude Viallat organisé par le galeriste et  collectionneur d'art  M. Sottet le soir du vernissage.


Éditions

Étrange noblesse de Olivier Deschizeaux, série " Raretés " des Sept Collines, première série, texte enrichi d'une intervention originale signée de Mano De Caevel. Hors série tiré à 100 exemplaires, impression sur papier Johannot 240 g/m2, présenté dans un emboîtage de l'éditeur. Éditions Jean-Pierre Huguet.

...avec des buts on peut détruire un monde et par la connaissance et la confrontation des possibilités, construire un monde nouveau avec les débris.. Kurt Schwitters